Découvrez les détails du plan national pour le logement 2022-2025.


Le nouveau plan de logement public 2022-2025 définit des objectifs à moyen et long terme pour augmenter le nombre de logements en Espagne, notamment les logements sociaux et les logements abordables. Dans ce nouveau billet de blog, nous examinerons les principales questions abordées par ce programme de soutien et nous indiquerons qui pourra bénéficier de ces subventions.

Le Journal officiel de l'État (BOE) a publié le décret royal 42/2022 du 18 janvier, qui réglemente le plan d'accessibilité au logement public 2022-2025. Après avoir apporté des modifications au plan de logement 2018-2021, les programmes ont été orientés vers le marché locatif (par opposition à l'accession à la propriété), ainsi que vers l'augmentation du parc de logements publics.

Quel est l'objectif du plan national pour le logement 2022-2025 ?
Ce programme vise à augmenter le nombre d'offres de logements publics et à mettre en place une aide à l'achat de logements par les administrations d'État, leurs filiales ou leurs organisations subordonnées, à hauteur de 60 % du coût. Cette disposition s'applique aux logements destinés à alimenter directement le fonds national du logement.

Les organisations de cette catégorie peuvent recevoir jusqu'à 700 euros par m2, mais pas plus de 50 % des coûts ou 50 000 euros par propriété. Le loyer ne pourra pas dépasser 10 euros par m2 et sera calculé pendant au moins 20 ans pour les personnes âgées ou handicapées dont les revenus sont inférieurs à cinq salaires minimums. En outre, le plan de logement comprend un programme visant à fournir quelque 15 000 appartements SAREB à loyer social et abordable.

Quels sont les avantages du plan national pour le logement 2022-2025 ?
Outre la préférence pour le modèle de co-habitation et d'autres nouvelles formes dans lesquelles les espaces publics bénéficient d'une plus grande surface que les espaces privés. Ils peuvent obtenir jusqu'à 420 euros par m2, mais pas plus de 50 % du coût et jusqu'à 50 000 euros par logement, qui sera loué à un prix ne dépassant pas 8 euros par m2 à des personnes dont le revenu est inférieur à cinq fois le salaire minimum.

Les conditions du plan d'État sont les suivantes
La subvention est accordée pour permettre à toute entité privée de fournir des logements aux communautés autonomes et aux conseils municipaux sur la base d'un loyer abordable ou social. Les installations seront fournies pour une période d'au moins 7 ans à condition que les régions et les conseils municipaux les louent à un prix ne dépassant pas 400 euros par mois à des personnes dont les revenus ne dépassent pas cinq fois le salaire minimum.