Bâtiments intelligents et systèmes d’exploitation des bâtiments


En raison des nombreux défis de connectivité et de mise en œuvre dans le secteur du bâtiment, permettre la numérisation des bâtiments par le biais de plateformes logicielles est essentiel pour réaliser une révolution du bâtiment intelligent. Le Building Operating System (BOS) facilite, accélère et organise le développement, le déploiement et l'utilisation d'applications numériques dans les bâtiments.

Si les systèmes d'exploitation (iOS, Android OS) ont transformé les téléphones portables en smartphones, les BOS peuvent faire évoluer les bâtiments ordinaires en bâtiments intelligents. Le BOS est la base pour faire des bâtiments intelligents une réalité dans le monde entier.

Mais qu'est-ce que c'est exactement ? Le système d'exploitation d'un bâtiment est la plate-forme logicielle centrale, également appelée intergiciel, qui crée un pont entre les équipements du bâtiment et les applications externes. Le rôle d'un BOS est de fournir un accès rapide aux données relatives aux équipements du bâtiment.

Le BOS rationalise et mutualise les données provenant des équipements de terrain (chaudières, compteurs de gaz, capteurs, etc.) Les données sont structurées et traduites dans le format requis par l'application du bâtiment intelligent.

Quelle est la différence entre un BMS et un BOS ?
Les systèmes de gestion des bâtiments (BMS) sont conçus pour contrôler et surveiller spécifiquement les équipements mécaniques et électriques d'un bâtiment. Ils fournissent une interface technique aux gestionnaires de bâtiments. Lorsque les propriétaires, les gestionnaires d'installations ou les techniciens cherchent à installer des outils de performance énergétique ou de maintenance prédictive, ils se heurtent à une architecture informatique désordonnée connue sous le nom de "Spaghetti Ware".

L'architecture spaghetti représente les multiples couches de composants incompatibles et d'architectures impénétrables qui sont ajoutées aux bâtiments.

Le problème d'une architecture matérielle aussi fragmentée et complexe est qu'elle est vraiment difficile à configurer, à tester et à maintenir. Chaque matériel intermédiaire dans le réseau ajoute un travail manuel important à l'intégrateur, réduit les données et les fonctions disponibles dans la GTB et induit des travaux de maintenance coûteux.

La principale différence entre la GTB et le BOS est que les systèmes de gestion des bâtiments n'ont pas été conçus pour le déploiement rapide de nouvelles applications, et encore moins pour l'échange de données. Le BOS, par contre, l'est. Il sert de plateforme ouverte qui introduit une myriade d'applications dans le secteur de la gestion des bâtiments afin d'améliorer les conditions de vie des locataires et les conditions de travail des exploitants et des propriétaires.

Quelles sont les composantes du BOS ?
Le BOS est l'évolution des systèmes traditionnels de gestion et d'automatisation des bâtiments vers un système d'information. Elle permet aux fournisseurs de services numériques de se connecter à l'installation et d'interagir facilement avec les points de données des équipements en imposant une couche d'abstraction, appelée API, par-dessus la complexité du terrain et des spaghettis.

Ce sont les caractéristiques et les capacités techniques qui constituent une plateforme BOS.

API. Une interface de programmation d'applications fournit un canal de communication bidirectionnel avec les dispositifs gérés par la plate-forme.

Console d'utilisateur. Un système de gestion de base de données graphique en temps réel permet aux utilisateurs de visualiser les points de données IoT/BMS.

Système d'orchestration distribué. Gère les processus d'acquisition à chaque étage, les processus d'analyse dans des salles de serveurs séparées, les interfaces utilisateurs sur tout support.

Un système sécurisé de gestion des droits. Contrôles d'accès pour les différents profils impliqués dans le BOS, tels que les administrateurs, les utilisateurs, les intégrateurs, les gestionnaires d'installations.

L'informatique locale. Afin de gérer les aspects critiques en temps réel sur un serveur sécurisé pour la confidentialité des données, les contraintes de flux de données et la résilience du système, un BOS doit pouvoir être mis en œuvre localement.

Quels sont les avantages du BOS ?
La fonction principale du BOS est d'abstraire la complexité du terrain des actifs compliqués pour permettre l'extensibilité technique des applications de bâtiments intelligents. BOS donne aux propriétaires et aux gestionnaires d'installations la possibilité d'offrir des services numériques à valeur ajoutée.

Actuellement, les données relatives aux équipements sont sous-exploitées en raison des complications techniques et des dépenses liées à la connexion des applications aux bâtiments. L'accès aux données peut créer une valeur énorme pour les bâtiments et améliorer la façon dont nous les gérons, optimiser la consommation d'énergie, réduire les coûts de maintenance et prévenir les dysfonctionnements.

Source : The Economist